Pour tout renseignement, contacter les référents de l'association les Bouchons d'Amour 65 :

Secteur TARBES & agglomération, LOURDES
Chantal COURTOIS

Port 06 29 27 27 20


Dépôt : 32 cité Bel Air à TARBES

Secteur TOURNAY, LANNEMEZAN,  BAGNERES, VALLÉE D'AURE
Rose Marie BARROY
6 route de Labassère
65200 POUZAC

Port 07 83 16 77 68

Email : rosemarie.barroy@gmail.com

Dépôt : TOURNAY


 
Les points de collecte sont  :

LOURDES
- Le palais des congrès (près de la mairie de Lourdes)
- l'Hôpital de Lourdes (demander à l'accueil)
- le Carrefour market face à l'Ophite
 
TOURNAY

Les points de collecte (secteur Tarbes)
 
  • Gymnase LAUTREAMONT : 2 rue Jacques DUCLOS 65000 Tarbes

  • Epicerie chez Denise : 8 rue André FOURCADE 65000 Tarbes

  • Comité Départemental Olympique et Sportif : 9 rue André FOURCADE 65000 Tarbes

  • AUCHAN DRIVE : 14 Route de Pau, 65000 Tarbes

  • Supermarché Super U de Maubourguet : Centre Commercial du Val d'Adour, D907, 65500 Nouilhan

  • Magasin NETTO d’Argelès-Gazost : 4 rue Pierre de Coubertin 65400 Argelès-Gazost
 
 

Le ski nordique accessible aux handicapés

Après l'alpin, ce sont désormais les domaines nordiques qui s'ouvrent aux sportifs handicapés. À l'initiative du comité handisport 65, trois luges de ski nordique adaptées seront mises à disposition au col de Couraduque, en Val d'Azun. Un investissement de près de 4.500 €, rendu possible par la solidarité de deux associations : les Bouchons d'amour et le Rotary-Club Tarbes-Pyrénées. «Désormais, le domaine du Val d'Azun est accessible, précise Jean-Paul Cournet, président du comité handisport. Depuis le magasin où seront disponibles à la location ces trois équipements, on arrive direct sur la neige.»

Matériel confié au loueur

Le matériel est confié au loueur qui a le devoir de le mettre en évidence et d'en assurer la promotion. «Il faut que les gens le voient, poursuit Jean-Paul Cournet. Ça s'apprend vite. on se met dans les traces et en-avant. Le plus difficile, c'est de convaincre les gens qui sont chez eux avec un handicap qu'ils peuvent pratiquer ces activités, que ce soit l'alpin ou le nordique, avec le même plaisir que les skieurs debout. Partir se balader au milieu des sapins, le matin, c'est magnifique. Après, si on veut faire un chrono, ça devient vite fatigant. Mais avec des pistes pas trop pentues comme en propose le Val d'Azun, on peut se promener toute la journée.»
Le handiski nordique espère se développer, à l'image de l'alpin pour lequel les stations, avec le concours des loueurs, ont fait beaucoup d'efforts en termes d'accessibilité, que ce soit à Peyragudes, Barèges, Cauterets ou Luz. «Sur cette dernière, il n'y a pas un jour d'hiver où il n'y a pas de handiski sur le domaine. Avec plus de 100 locations sur les trois mois de la saison, ça devient quelque chose de représentatif.» En espérant que le nordique suive les mêmes traces.